Le 18 mai 2017, la revue Barbarie a eu le privilège d’être reçue à Bruxelles au siège du Comité Economique et Social Européen (CESE), à l’occasion des 30 ans du programme Erasmus. Le programme Erasmus offre chaque année à de nombreux étudiants européens la possibilité d’effectuer un échange universitaire dans un pays membre de l’Union Européenne.  Cette rencontre était organisée autour de trois débats qui revenaient sur les origines du programme Erasmus ainsi que sur son évolution

L’équipe Barbarie tient à remercier tout particulièrement les organisateurs de cette conférence pour l’invitation.

Avant tout, que recouvre le programme Erasmus ?

Le programme Erasmus (European Region Action Scheme for the Mobility of University Students) est un programme d’échange d’étudiants et d’enseignants entre les universités, les grandes écoles européennes et des établissements d’enseignement à travers le monde Le nom du programme vient du moine humaniste et théologien néerlandais Érasme (1469-1536)

Georges Dassis, le président du Comité Economique et Social Européen a ouvert cette rencontre en rappelant qu’une citoyenneté européenne ne se crée que par l’échange et que la promotion du programme Erasmus était le meilleur moyen d’y parvenir puisque c’est en connaissant les autres cultures qu’on évite la guerre, ce qui était le principe de base de l’Union Européenne : promouvoir la paix.

Aux origines d’Erasmus

Avant Erasmus, l’Europe avait déjà un programme commun d’études. A l’époque, la Commission ne s’occupait que de la formation professionnelle mais pas de l’enseignement en tant que tel. La conversion des programmes communs d’études en Erasmus vient du bilan des programmes sur 15 ans: une fois Erasmus lancé, un grand chantier s’annonce pour créer des compatibilités : en Effet à l’époque il n’y avait pas encore d’accords de reconnaissance des diplômes. C’est à ce moment-là qu’apparaissent les ECTS pour justement parfaire ce travail d’intégration.

Entre autres invités, Jean-Pierre Bobichon, ancien président de la Commission Européenne en 1985 et maintenant conseiller à l’Institut Jacques Delors rappelait qu’à cette époque la Commission s’était fixée pour objectif  de promouvoir le programme Erasmus et ainsi,  de permettre aux étudiants qui en bénéficieraient de se préparer à un marché du travail européen. L’élaboration de ce programme est bien sûr le fruit d’un long travail collectif et sera adopté par la Commission Européenne le 18 décembre 1985. L’objectif était d’appliquer ce programme dès 1992 pour que 150,000 étudiants puissent en profiter. Même si ce chiffre n’est pas atteint au début, l’idée de ce programme d’échange séduit très rapidement.
Au départ ce sont 11 pays qui se lancent dans l’aventure pour le bonheur de 3000 étudiants. Le Succès est immédiat et l’enthousiasme touche de plus en plus de personnes. C’est ce même enthousiasme de la part des étudiants et des professeurs, qui constitue la base du Programme Erasmus. Aujourd’hui Erasmus a été étendu à 33 pays, dont certains en dehors de l’Union Européenne. En 30 ans, ce sont plus de 9 millions de personnes qui ont participé à ce programme, y compris des anciens commissaires européens.

Erasmus et maintenant

Selon Federica Mogherini, l’actuelle Haute Représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Erasmus est l’un des programmes les plus puissants de l’Union Européenne, qui se voit consacrer un budget toujours plus élevé au fil des ans. Aujourd’hui on compte près de 350,000 mobilités étudiantes grâce au programme Erasmus. Mais le programme aspire à toucher un public plus large. En effet ces 350,000 étudiants représentent seulement 5% du nombre total d’étudiants en Europe. C’est l’une des raisons qui a fait que maintenant le Programme Erasmus s’est transformé en Erasmus Plus afin de toucher un public plus large en plus des étudiants. Désormais, les apprentis, les jeunes éducateurs ainsi que les enseignants peuvent prétendre à bénéficier d’un séjour Erasmus que ce soit pour un échange universitaire ou un stage.

Erasmus a eu un impact considérable sur l’emploi en l’espace de 30 ans: En effet ceux qui ont effectué un Erasmus doublent leurs chances de trouver un emploi. 1 stagiaire sur 3 parmi ceux qui font un stage à l’étranger se font embaucher après leurs stages.

Le CESE a également insisté sur la dimension sociale et humaniste du programme, et essaie de le rendre plus inclusif en augmentant le montant des bourses allouées. Erasmus n’est pas destiné exclusivement aux étudiants, mais prend également en compte l’intégration des réfugiés. En effet Erasmus a mis en place des cours de langues en ligne pour permettre aux réfugiés de mieux s’intégrer

En mai 2017, Erasmus Plus va lancer une plateforme de rencontre en ligne où ceux qui ont fait Erasmus peuvent échanger et indiquer les améliorations à apporter. Le 13 juin 2017 à Strasbourg, le CESE lancera une application mobile disponible sur Apple et Androïd où il sera possible d’accéder à des cours de langues, signer un contrat d’études ou de stage, échanger des conseils.

Vanessa Debiais- Sainton, Directrice générale pour l’Education et la Culture à la Commission Européenne a rappelé que le contrat d’études Erasmus Plus avait été modifié, ce qui signifie que avant son départ, un étudiant saura si une matière est reconnue ou non (ce qui n’était pas le cas avant) ce qui a fait passer le taux d’ECTS acquis de 70 à 85% pour les étudiants Erasmus, et ce en un an seulement. Le budget pour le programme Erasmus Plus représente 14,7 milliards d’euros sur 7 ans et devrait augmenter entre 2017 et 2020. Une fois le budget voté il est réparti entre les pays selon deux critères : la population ainsi que performance (à savoir si le budget est utilisé efficacement). Ce sont des agences nationales qui s’assurent de la répartition des étudiants entre les 5000 universités européennes du programme Erasmus. Le CESE de toucher se mobilise de manière conséquente sur les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook pour sensibiliser plus de monde aux bienfaits d’Erasmus.

Gonçalo Lobo Xavier, le Vice-Président pour la Communication du CESE, a rappelé à juste titre, que le programme Erasmus est la meilleure politique démographique qui existe. Ce sont en effet plus d’un million de bébés Erasmus qui ont vu le jour en 30 ans. Il a également insisté sur le fait que Erasmus avait pour but de rassembler des citoyens européens autour de valeurs communes comme la démocratie, la liberté d’expression, le respect des Droits de l’Homme, bref tout ce qui constitue la valeur ajoutée de l’Europe. Selon lui il serait judicieux que chaque école en Europe établisse un programme commun d’histoire européenne afin d’avoir très jeune, le sentiment que nous partageons avec 525 millions d’autres habitants une histoire commune ainsi que des valeurs.

Selon les intervenants de cette conférence, ce sont valeurs qui aujourd’hui peuvent constituer un rempart solide face à la vague extrémiste et populiste que connaît l’Europe actuellement.

Enfin le programme Erasmus a évidemment une vision qui va au-delà de l’Europe, avec notamment le programme Erasmus Mundus. Ce programme concerne de nombreux échanges entre l’Inde et l’Europe par exemple. Ce programme élabore en ce moment une ébauche d’un projet avec l’Afrique pour favoriser les apprentis venant d’Afrique.

Erasmus Plus a fêté ses 30 ans cette année. Séduisant toujours plus de monde, ce programme avant tout basé sur l’échange, a su évoluer, s’adapter aux citoyens européens ainsi qu’aux nouvelles technologies. Erasmus Plus renoue avec les valeurs fondamentales du continent européen : l’humanisme et la promotion de la paix ainsi que des droits de l’Homme.

Très joyeux anniversaire cher Erasmus !

 Jean Loisy

Crédits photos : http://www.eesc.europa.eu/?i=portal.fr.news.43429

Publicités

Un commentaire sur « Le Programme Erasmus a 30 ans ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s